/medias/image/11499022125b3dfd854c2e5.png
Retour aux actualités
Article suivant Article précédent

Récap' RH : Dominique Méda et Denis Ferrand à propos de la réduction du temps de travail

Conférence

-

18/01/2016

 

Ce mercredi 13 janvier, le Club V.I.E assistait au Cycle des amphis de l'AJEF sur le thème « Mythes et réalités de la réduction du temps de travail : peut-on continuer à travailler moins ou faut-il travailler davantage ? »
 

Conférenciers :

  • Dominique Méda, philosophe et sociologue

  • Denis Ferrand, directeur général de COE-Rexecode

 

Voici quelques idées présentées durant la conférence. Deux points de vue différents étaient exposés : le regard de la sociologue et philosophe ainsi celui de l'économiste sur la réduction du temps de travail.
 

La réduction du temps de travail n'est pas une idée neuve. Il s'agit d'une tendance de longue date qui a pu avoir lieu principalement grâce à une augmentation des gains de productivité. Mais actuellement on observe une réductions de ces gains, ce qui limite les possibilités de réduire le temps de travail.

Les différentes études réalisées sur l'impact de la réduction du temps de travail suite aux lois Aubry montrent qu'environ 350 000 emplois ont été créés. Ces emplois ont pu être créés grâce à trois leviers différents : la baisse des charges, la modération salariale ainsi que les gains de productivité.
L'impact sur les employés a été globalement positif. Le temps récupéré a été principalement utilisé pour la famille ce qui a permis entre autre une répartition plus équitable des tâches ménagères entre les hommes et les femmes.

Néanmoins, ce constat globalement positif est à nuancer. En effet, la réduction du temps de travail s'est traduit pour certains salariés par une intensification du travail qui nécessite un temps de repos plus important pour réellement se déconnecter.
 

Une comparaison entre l'Allemagne et la France sur le sujet de la réduction du temps de travail est intéressante. La durée du travail a baissé dans les mêmes proportions dans les deux pays entre le fin des années 90 et le début des années 2000 (environ 135 heures de moins entre 1992 et 2006). En Allemagne, la source de cette baisse est principalement l'augmentation des temps partiels. En France, cette baisse provient quant à elle de la réduction du temps de travail pour les emplois à temps plein.

 

Deux mises en perspectives :
 

Les nouvelles technologies amènent à repenser ce qu'est le temps de travail. La limite entre vie professionnelle et vie privée est de plus en plus floue. Est-il nécessaire d'instaurer un droit à la déconnexion ?
 

L'ubérisation des emplois. Quelle durée du temps de travail pour ces nouveaux emplois ?
 

Pour approfondir le sujet :
 

-Rapport, Assemblée Nationale, décembre 2014

http://www.assemblee-nationale.fr/14/rap-enq/r2436.asp

- « Le travail », Que sais-je?, Dominique Méda



 

-------------------------------------------

La prochaine conférence aura lieu le mercredi 10 février 2016 de 20h à 22h dans l’amphithéâtre du lycée Louis Le Grand et traitera des questions suivantes : « La France peut-elle vraiment créer un million d'emplois rapidement ? Quels emplois, dans quels secteurs et à quelles conditions d'environnement économique ». Les conférenciers seront Thibault Lanxade (vice-président du MEDEF) et Xavier Ragot (président de l'OFCE).

206 vues Visites

J'aime

Commentaires0

Veuillez vous connecter pour lire ou ajouter un commentaire

Articles suggérés

Conférence

[ Grand Prix VIE Entreprises 2019 ] le 17 septembre à Paris

User profile picture

Kamala Tacoun

06 septembre

1

Conférence

Retour sur l'événement Business France Sport et V.I.E mêmes valeurs !

VL

Valentine Lesur

31 mars

Conférence

VENI VIDI VIE(s)CI

VL

Valentine Lesur

14 mars